Syndicat de traitement des dechets Ardèche Drôme

Gaspillage alimentaire

Qu'est-ce que le gaspillage alimentaire ?

C'est le fait de jeter à la poubelle de la nourriture qui aurait pu être consommée : des produits entamés ou des produits non consommés parfois encore emballés

Quels sont les enjeux ?

La production, la transformation, le conditionnement et le transport des aliments nécessitent l'utilisation de ressources naturelles (terres fertiles, eau, énergie, métaux, bois...) et génèrent des pollutions (utilisation d'engrais, de pesticides, émission de gaz à effet de serre...). La production alimentaire représente environ 70 % de l'eau utilisée par les activités humaines. Ne pas manger ce que l'on achète revient donc à puiser dans des ressources naturelles rares, fragiles ou non renouvelables et à porter atteinte inutilement à notre milieu de vie. Cela génère de plus des déchets qui auraient pu être évités.

Que faire des restes de repas ?

On a souvent tendance à jeter les restes, alors qu'il s'agit d'aliments qu'on pourrait très bien cuisiner. Mais déjà, qu'est-ce qu'un reste ? Il peut s'agir de restes de repas que l'on a déjà cuisinés (par exemple, de la viande, des légumes, du pain, du riz...) mais également des restes de préparation (ce sont tous les produits qui sont habituellement jetés comme les fanes ou les épluchures de légumes, la carcasse de volaille...).

7 kg d’aliments non entamés, encore emballés sont jetés chaque année par personne.
13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés par an et par personne

Quels sont les gestes à adopter ?

SUR MON LIEU D'ACHAT

Avant de faire mes courses

  • Je fais une liste en regardant ce qu’il reste dans mon réfrigérateur et mes placards, en programmant les menus pour la semaine et en évaluant les quantités en fonction du nombre de personnes qui mangera à la maison
  • J’accroche une ardoise ou un bloc-notes sur mon réfrigérateur pour noter au fur et à mesure ce qu’il me manque

Quand je fais mes courses

  • J’achète les produits périssables régulièrement et en petite quantité
  • Je revois mes critères esthétiques : je ne boude pas un légume ou un fruit parce qu’il n’a pas une forme parfaitement régulière ou qu’il a une tâche
  • Je fais attention aux offres promotionnelles qui risquent de m’entraîner à acheter trop et inutilement
  • Je n’achète pas de produits plus que de besoins
  • Je prends le temps de lire les étiquettes pour vérifier la date limite de consommation des produits
  • J’examine les dates de péremption (DLC/DLUO)
  • J’achète les produits surgelés à la fin de mes courses, je respecte la chaîne du froid pour éviter la dégradation des aliments
DANS MA CUISINE

Quand je rentre des courses

  • Je range les denrées périssables le plus rapidement possible au réfrigérateur, suivant les zones de froid et les produits surgelés au congélateur
  • J’organise mon frigo et mes placards en respectant la règle du 1er entrée, 1er sortie afin de ne pas oublier certaines denrées
  • J’utilise des boîtes de conservation pour prévenir la dégradation des aliments et éviter la propagation des odeurs et des contaminations. Il est préférable d’utiliser des récipients réutilisables au lieu de sacs jetables, de films plastiques ou de papier aluminium.
  • Je retire les sur-emballages carton des produits afin qu’ils «prennent mieux le froid» et je jette les cartons dans le bac de tri

Quand je cuisine

  • Je termine les produits déjà entamés avant d’en ouvrir d’autres
  • Je referme soigneusement les paquets entamés de céréales, de légumes secs, de pâtes, de sucre, de sel ou de cacao, ou mieux, je les conserve dans des boîtes hermétiques
  • Je cuisine les quantités appropriées : pour une personne (à adapter selon l’appétit), il faut seulement une portion de 60 à 70 g de pâtes sèches et une portion de 150 g par personne suffit pour des haricots verts crus !
  • J’utilise des instruments doseurs (tasse, grande cuillière...) pour bien mesurer les quantités.
  • Je cuisine en priorité les produits qui vont bientôt arriver à expiration
  • J’utilise, dès que je le peux, mes restes de préparation ou mes restes de repas
  • Je gère les stocks de mon congélateur, quitte à coller un petit mémo sur la porte pour me rappeler ce qu’il y a à l’intérieur
  • Je ne jette pas systématiquement les produits qui ont dépassé leur date limite d’utilisation optimale
AU SELF OU A LA CANTINE
  • Je dis au serveur de ne pas me servir si je n’aime pas le plat
  • J’ose dire «merci, j’en ai assez» quand la dose dans mon assiette me paraît suffisante
  • Je me sers raisonnablement, je reviendrais me servir si j’ai encore faim
  • Je prends seulement les plats et les aliments (notamment le pain et les produits laitiers) que je vais vraiment manger

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires ?

En 2015, un appel à candidature a été envoyé par le SYTRAD à l'ensemble des écoles primaires de son territoire pour participer à une étude sur le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires.

L'objectif de ce projet était simple : quantifier les quantités et comprendre les causes du gaspillage alimentaire afin d'apporter des solutions pour y remédier. Les écoles intéressées par cette démarche ont proposé leur candidature, mettant en avant leur projet d'école.

7 écoles pilotes ont donc été retenues sur le territoire du SYTRAD pour mener, pendant 8 mois, une étude.

Cette opération a permis l'édition d'un guide intitulé 'Stop au gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires'.

Conçu sous forme de fiches pratiques, il présente une série d'actions clés en main à mettre en place aussi bien au niveau des cuisines, du service que des convives.

Téléchargez chaque fiche pratique
Téléchargez les différents outils à votre disposition afin de vous aider à mettre en place votre projet et créer vos propres outils
1.6 Mo
Dossier Presse Projet Pilote
bordure-t
193.9 Ko
Exemple Compte-Rendu COPIL
bordure-t
300.3 Ko
Exemple Evaluation Projet
bordure-t
9.5 Ko
Exemple Tableau Pesee
bordure-t
312.8 Ko
Exemple Trame Notes COPIL
bordure-t
361.3 Ko
Phasage des Comites de Pilotage
bordure-t