Syndicat de traitement des dechets Ardèche Drôme


Et vous, que faites-vous pour réduire vos déchets ?

Quelles sont les astuces que vous mettez en place pour réduire vos déchets au quotidien ?
Cet espace de témoignage vous est consacré. Son objectif est de mettre en valeur vos bonnes pratiques au quotidien en faveur de la réduction des déchets.

Témoignages à venir

A la maison

La maison est le lieu où l’on produit le plus de déchets. Au-delà du tri sélectif que vous avez très certainement mis en place chez vous, il est maintenant essentiel de réduire la quantité de déchets que nous jetons quotidiennement au sein de notre foyer !

Voici quelques actions qui peuvent facilement être mises en place.

Mais avant tout : allez-y progressivement, pas à pas, afin de ne pas vous décourager. Choisissez ce qui vous semble le plus simple, le plus adapté à votre quotidien, installez ce geste dans vos habitudes puis ajoutez-en d’autres au fur et à mesure !

Je fais la chasse au gaspillage alimentaire

Le plus gros gaspillage alimentaire est généré à la maison !

Nos ordures ménagères se composent d'une grande quantité de déchets organiques, donc biodégradables tels les épluchures de fruits et légumes, restes de repas, aliments périmés (et parfois même encore emballés !) …

En moyenne, un habitant jette 30 kg de nourriture par an, soit l'équivalent de 
100 €/par personne !

Pour éviter de jeter toutes ces denrées, il faut changer ses habitudes : faire des menus, réaliser une liste de courses, mieux gérer son réfrigérateur, acheter des produits de saison, apprendre à conserver ses aliments ou encore cuisiner les restes.

Toutes les informations pour limiter le gaspillage alimentaire chez vous se trouvent dans le guide du SYTRAD

Je dis adieu aux lingettes jetables

Non biodégradables et non recyclables, les lingettes jetables augmentent considérablement la quantité de déchets produits, sans parler du coût financier qu’elles représentent et des produits chimiques qu’elles contiennent.

Se passer définitivement des lingettes jetables permettrait d’éviter 34 kg de déchets par habitant en France.

Utiliser une lingette jetable revient à générer un déchet qui aurait pu être évité.

 

Mais comment s’en séparer ?
  • Pour le ménage : mieux vaut utiliser des serpillères, des chiffons en microfibres, des brosses ou des éponges (en parlant d’éponges, savez-vous qu’il en existe de nombreuses sortes lavables et réutilisables ?).
  • Pour nettoyer les fesses des bébés : rien de tel qu’un gant de toilette humide ou du liniment fabriqué maison.
  • Pour se démaquiller : plutôt acheter ou fabriquer vos propres lingettes et disques démaquillants lavables.

Fabriquer vos propres lingettes est un bon moyen de recycler vos serviettes de toilette vieillissantes, vos chutes de tissus... C’est un exercice à la portée des couturiers les moins expérimentés. Des réalisations dans notre rubrique « activités manuelles »

Je mets un Stop Pub sur ma boîte aux lettres

Il n’y a pas de petites actions si nous sommes nombreux à les faire : un Stop Pub, c’est 40 kg de papier évités par foyer et par an !

Votre geste permet d’économiser les ressources nécessaires à la fabrication, à l’impression et au transport de ces publicités, mais également aux moyens nécessaires à l’élimination de ces déchets non désirés.

Le Stop Pub ne visant que les publicités et journaux d’annonces, vous recevez l’information locale : journaux des communes, des collectivités ou des associations.

Le savez-vous ?

Vous n’êtes pas obligés de mettre un autocollant officiel : il suffit de le faire figurer d’une façon ou d’une autre sur votre boîte aux lettres (étiquette maison, peinture…).

Je bois l’eau du robinet

L’eau est le produit alimentaire le plus contrôlé par les autorités sanitaires. Elle est soumise à des contrôles stricts, de la ressource jusqu’à votre robinet.

Boire l'eau du robinet permet d'éviter les déchets : sans emballage, sans plastique et livrée à domicile, elle préserve l'environnement.

C’est également très économique car elle est 100 à 300 fois moins chère que l'eau en bouteille.

Je dis « longue vie aux objets »

De sa fabrication à sa fin de vie, chaque produit consommé a des impacts sur l’environnement. Alors avant d’acheter un produit neuf, le premier réflexe est de s’interroger : est-il vraiment utile ? Pourquoi ne pas l’emprunter à mon entourage, le louer ou encore l’acheter d’occasion ? …

Si finalement l’achat d’un produit neuf répond à un besoin réel, autant faire les bons choix pour allonger sa durée de vie, contribuer à préserver les ressources de la planète, faire des économies et réduire la quantité générale de déchets.

 

Concrètement, que puis-je faire ?
  • Acheter des produits durables : le produit le moins cher est souvent plus attractif mais il faut avant tout penser à sa durée de vie. Si un objet de mauvaise qualité est à remplacer tous les 6 mois, autant investir dans une gamme supérieure qui durera plusieurs années.
  • Emprunter ou louer les objets dont vous ne vous servirez qu’occasionnellement (ponceuse, appareil à raclette…). Pensez aussi à mutualiser ces achats avec votre entourage.
  • Acheter d’occasion plutôt que systématiquement du neuf : vous trouverez certainement vos besoins dans les sites de petites annonces et les brocantes.
  • Réparer ou faire réparer les objets cassés en les confiant à des professionnels (réseau des Répar’acteurs…) ou en participant à des ateliers pour apprendre à réparer vous-même.
  • Donner, revendre, échanger plutôt que de jeter : ce dont vous ne voulez plus peut avoir un intérêt pour votre voisin ! Pensez aux boîtes à dons, aux associations caritatives, aux bourses aux vêtements et aux objets, ou tout simplement à exprimer vos besoins ou vos dons à vos collègues de travail, voisins ou amis.

Je dis « Pourquoi pas » aux couches lavables

De la naissance à la propreté d'un enfant, près d'une tonne de couches jetables est mise à la poubelle, soit près de 4 000 couches !

Non recyclables, elles représentent environ 3 % de l'ensemble des ordures ménagères collectées. Et sans compter les produits polluants utilisés pour les fabriquer.

Les couches lavables n'ont plus rien à voir avec les langes qu'utilisaient nos
grands-mères. Elles sont écologiques, modernes, faciles à utiliser et ergonomiques pour l'enfant.

Il existe plusieurs modèles, de tailles et de matières différentes. N’hésitez pas à tester un service de location pour découvrir les différents modèles avant d'investir dans des couches lavables. Profitez également des conseils des utilisateurs (parents, associations) et des professionnels.

 

Avantages

En plus d’éviter une tonne de déchets, les couches lavables présentent d’autres avantages :

  • un gain de temps : plus besoin de courir au magasin pour acheter des couches. Une fois le stock d'environ 20 changes constitué, il suffit de les laver tous les 2 à 3 jours,
  • des économies : il s’agit d’un investissement de départ pour l’achat mais qui sera finalement rentabilisé sur toute la durée d’utilisation. Il existe aussi des systèmes de location, qui permettent d’étaler les frais chaque mois,
  • ces couches lavables sont souvent très mignonnes et donnent un look craquant à bébé !

Je privilégie le fait maison

En réalisant vous-même un maximum de choses, vous allez forcément réduire la quantité de déchets que vous produisez.

 

Que Puis-je accomplir ?

Côté cuisine, une fois privilégié les achats en vrac, que puis-je accomplir ?

  • Pour le goûter des enfants : demandez-leur de vous aider à cuisiner les gâteaux, sablés, cookies… qui pourront se garder toute la semaine dans une boite hermétique et éviteront ainsi les gâteux industriels et sur-emballés. Pensez également aux compotes qui vous permettent de consommer vos fruits trop mûrs.
  • Pour l’apéritif : remplacez les sachets et boîtes en plastique de biscuits salés par des réalisations maison : petits feuilletés, légumes cru, tapenades maison…
  • Pour vos repas : évitez les plats préparés souvent hyper-emballés (boîte en carton, film plastique, barquettes, couverts en plastique). Ce sera également bénéfique pour votre santé et votre portefeuille !

Côté ménage, oubliez les dizaines de flacons et boîtes en plastique de produits détergents qui encombrent vos placards. Avec du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc, des copeaux de savon de Marseille et des huiles essentielles pour parfumer, vous avez de quoi fabriquer tous les produits nécessaires à l’entretien de votre maison et de votre linge.

Lancez-vous aussi dans la réalisation de vos propres cosmétiques : baume multi-usages, dentifrice, savon et shampooing, déodorant… tout peut se fabriquer maison !

 

Des réalisations dans notre rubrique « activités manuelles »

Si vous ne souhaitez pas faire du fait maison, vous pouvez aussi acheter ces produits sous forme solide et rechargeable, cela évitera encore des flacons en plastique.

 

Pour aller plus loin

 

Sur la démarche Zéro Déchet à la maison
Sur le cycle de vie des objets
Sur les couches lavables
Sur le STOP PUB