Syndicat de traitement des dechets Ardèche Drôme

SYTRAD & Vous

Vacances écoresponsables : c'est parti !

La destination de vos rêves


Le vert, c’est tendance


Que vous choisissiez de poser vos valises dans un hôtel, un camping ou un gîte, il existe 30 labels garantissant des modes d’hébergement dans le respect de l’environnement comme, par exemple :

Certaines stations de montagne s’engagent dans des démarches écologiques. Vous pouvez les retrouver sur l’écoguide des stations de montagne de Mountain Riders.

Le saviez-vous ? Avec l’appli SumWhere, trouvez facilement votre hébergement écolabellisé.
 

De nouvelles façons de partir en vacances se développent

 

  • Chez l’habitant : ce type de séjour contribue au développement économique de la région et facilite les échanges entre les touristes et les habitants. C’est l’occasion de vivre une immersion totale dans la culture locale ;
  • l’échange de logements : le principe est simple, une famille vient passer ses vacances chez vous pendant que vous passez les vôtres chez elle. Pas besoin de construire des hébergements de tourisme. Les logements pour toute l’année servent aussi pour les vacances !

Réussir ses vacances sans prendre nécessairement l’avion

Pas besoin de partir très loin… La France regorge de lieux tout aussi magnifiques qu’à l’autre bout du monde. De quoi rêvez-vous ?

Du Colorado ? Et si vous visitiez plutôt les Ocres de Rustrel dans le Vaucluse. Admirez le temps d’une grande randonnée les 20 teintes d’ocres présentes au milieu des massifs forestiers.
Du Canada ? Offrez-vous un pur moment de détente dans les Vosges au bord du Lac de Lispatch. Au programme : pique-nique, ballades en famille et natation.
Plutôt Thaïlande ? Et si vous veniez vous émerveiller devant le spectacle des Cascades de Tufs. Un spectacle époustouflant à contempler les pieds dans l’eau.
De l’Australie ? N’attendez plus, le Lac de Salagou vous accueillera pour une randonnée, un circuit VTT, une découverte de la voile ou encore simplement pour admirer ses magnifiques paysages.

Pour en savoir plus, retrouvez l’infographie « Des vacances au kilomètre »

Le bon plan écolo pour les ados : des chantiers solidaires organisés tous les étés pour les jeunes de 16 à 19 ans les emmènent à la rencontre de nouvelles populations et de nouveaux paysages. Objectif ? Mettre en place des projets de rénovation de patrimoine culturel, de protection de l’environnement et de soutien aux populations locales. Toutes les infos utiles sur www.jeunes.gouv.fr
 

Départ immédiat !

 

Le train plutôt que l’avion


Lorsque l’on part en vacances, l’éternelle question du transport finit toujours par se poser. Voiture ? Train ? Avion ? Le train est le moyen de transport le moins énergivore et le plus performant. Contrairement à l’avion, il consomme 10 fois moins de CO2.


Le covoiturage : le moyen de transport convivial


Le covoiturage est un bon moyen de réduire son empreinte carbone tout en faisant de nouvelles connaissances pour un prix réduit. 87 % des personnes faisant du covoiturage estiment que c’est un mode de transport « plus agréable que les transports en commun, car on y rencontre et parle avec des gens ». Pour couronner le tout… le covoiturage induit une économie de 12 % des émissions de gaz à effet de serre. Pour plus d’infos, retrouvez la « Minute pratique » en une vidéo sur le covoiturage.
Astuce de voyageur : L’ADEME a créé un écocomparateur permettant de comparer l’impact environnemental de vos déplacements en fonction des différents moyens de transport possibles ! Vous pouvez le retrouver juste ici
 

Quand l’avion s’impose, quelques petites astuces :

 

  • partir moins souvent, mais plus longtemps pour ne pas multiplier les émissions de gaz à effet de serre liées au vol.
  • les vols sans escale sont moins fatigants, moins longs et moins polluants, car le décollage est une source importante de gaz à effet de serre.
  • Vous pouvez compenser les émissions de carbone de vos déplacements pour partir l’esprit léger. Toutes les informations utiles sur www.info-compensation-carbone.com

Pour partir en toute sérénité, pensez au Passeport vert ! Conçu par le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement, le Passeport Vert a pour objectif de sensibiliser le futur voyageur que vous êtes à certains principes faisant du tourisme une activité durable. Vous retrouverez de précieux conseils pratiques et informations utiles pour chaque étape de votre voyage.
 

Les bonnes habitudes en vacances

 

  • Ne vous enduisez pas d’huile ou de crème solaire juste avant d’aller vous baigner. Elle va se répandre à la surface de l’eau et déséquilibrer l’écosystème marin.
  • L’eau est une denrée rare dans certains pays. Durant votre séjour, les douches courtes (5 minutes) sont donc préférables aux bains.
  • Le tri se fait partout, même à l’hôtel. Les déchets doivent être jetés dans les poubelles adéquates. À la plage, si les poubelles sont pleines, il vaut mieux garder les déchets dans son sac en attendant d’en trouver une qui serait vide.
  • Les transports en commun, la marche ou le vélo sont un bon moyen pour découvrir le paysage d’une façon agréable tout en limitant les émissions de CO2.
  • Quand vient l’heure du repas, c’est l’occasion de découvrir la gastronomie de la région ou du pays avec des aliments produits localement.
  • Ne laissez jamais de déchets dans la nature, respectez les espaces protégés.

Plutôt branché musique ? Rendez-vous dans l’un des écofestivals de l’été :
 

  • We love green – Paris, les 2 et 3 juin 2018 ;
  • Marsatac – Marseille, les 15 et 16 juin 2018 ;
  • Les terres du son – Monts, du 6 au 8 juillet 2018 ;
  • Les vieilles Charrues – Carhaix, du 19 au 22 juillet 2018 ;
  • Le Reggae Sun Ska – Bordeaux, du 3 au 5 août 2018 ;
  • Le Cabaret Vert – Charleville-Mézières, du 23 au 26 août 2018.

Le saviez-vous ? 2018 est l’année internationale des récifs coralliens. S’ils n’occupent que 0,2 % de la surface des océans, les récifs coralliens abritent en revanche 30 % des écosystèmes marins et constituent les plus grandes constructions biologiques du monde. Un seul kilomètre carré de récif réunit autant d’espèces que la totalité des côtes françaises. Source : Sciences et Avenir – 24 janvier 2018

Plus d’informations dans notre rubrique « Mes vacances et loisirs »

Retour