Syndicat de traitement des dechets Ardèche Drôme


Et vous, que faites-vous pour réduire vos déchets ?

Quelles sont les astuces que vous mettez en place pour réduire vos déchets au quotidien ?
Cet espace de témoignage vous est consacré. Son objectif est de mettre en valeur vos bonnes pratiques au quotidien en faveur de la réduction des déchets.

Témoignages à venir

Au jardin

Saviez-vous que votre jardin va produire en moyenne près de 500 kilos de déchets par an ? Branchages, feuilles mortes, tontes de pelouse, ronces, végétaux fanés… que faire de tous cela ? Oubliez la déchèterie et le brûlage (interdit et néfaste pour votre santé et votre environnement) et pensons plutôt à réutiliser l’ensemble de ces ressources.

En utilisant vos propres déchets de jardin : vous réduisez les coûts d’élimination des ordures ménagères ou des déchets verts traités en déchèteries, vous leur donnez une seconde vie, vous participez concrètement au développement durable de votre territoire.

Voici quelques actions qui peuvent facilement être mises en place.

Je composte mes déchets verts

Composter ses déchets permet de produire son propre engrais et nourrir son jardin naturellement. Une grande partie de vos déchets de cuisine et de jardinage peuvent être mis dans le bac à compost :

  • déchets de cuisine : épluchures, pain rassis, essuie-tout, filtres et marc de café, sachets de thé…
  • déchets de jardin : feuilles, fleurs fanées, branchages (pas plus gros que 5 cm de diamètre), écorces…
  • déchets minéraux : coquille d'œufs…

 

Comment obtenir un bac à compost individuel ?

Vous souhaitez vous mettre au compostage mais comment obtenir un bac à compost individuel ?

Vous pouvez construire votre propre bac à compost, à l’aide de palettes par exemple.

Vous pouvez en acheter un  auprès de votre intercommunalité

Pour connaître les modalités de retrait

  • Remplissez la convention
  • Prévoyez un chèque de 30 euros à l'ordre du Trésor Public et un justificatif de domicile
  • Récupérez votre composteur (offre limitée à 1 composteur par foyer).

> Informations et astuces dans le guide pratique du compostage du SYTRAD

J’utilise le broyage paillage

Le paillage consiste à couvrir le sol au pied des plantations, en utilisant les ressources disponibles au jardin.

Le paillage offre de nombreux avantages :

  • Utiliser les feuilles mortes, branchages, tontes de pelouses, déchets de taille, …
  • Nourrir les plantes et améliorer le sol,
  • Protéger les plantations et le sol du dessèchement, de l’érosion, des parasites, des salissures…
  • Eviter du travail supplémentaire de désherbage et d’arrosage.

 

Quelle est la méthode pour pailler ?

Afin d’utiliser vos végétaux en paillage, il faut avant tout les broyer quand ils sont frais. Vous pouvez vous équiper d’un broyeur ou simplement utiliser votre tondeuse à gazon : disposez sur le sol les déchets que vous voulez broyer et passer la tondeuse dessus en avançant progressivement. Attention, les branchages ne doivent pas excéder 1 cm de diamètre, sinon votre tondeuse aura du mal à les réduire !

Avant de pailler, il faut biner la terre et retirer toutes les herbes. Ensuite, répartir le paillage en épaisseur suffisante (de 5 à 20 cm selon le type de paillage utilisé).

Au printemps suivant, n’enfouissez pas le paillage, cela risquerait de provoquer des maladies ! Retirez-le et compostez-le.

Je gère mes tontes de pelouse

Une pelouse de 100m² produit 100 à 150 kilos de déchets par an !

N’hésitez pas à utiliser vos déchets de tonte comme paillage dans votre potager ou vos massifs. Pour cela, étalez-les sur quelques centimètres d’épaisseur et retournez-les régulièrement pendant quelques jours pour les faire sécher. Attention, sans cette étape de séchage, il serait néfaste de pailler avec l’herbe humide.

Si vous n’êtes pas prêt à utiliser ces tontes en paillage, pensez à utiliser la technique de la tonte mulching : cela consiste à laisser l’herbe sur place après l’avoir coupée finement.

 

Les avantages de la tonte mulching

La tonte mulching offre de nombreux avantages :

  • fertilise votre gazon,
  • réduit les mousses et autres herbes indésirables,
  • réduire les parasites,
  • améliore la résistance à la sécheresse.
Comment procéder ?
  • si votre tondeuse possède une position « mulching », utilisez-la simplement,
  • si votre tondeuse n’est pas équipée, retirez le bac de récupération. Si la pelouse est haute et que les déchets de tonte vous semblent trop épais, repassez la tondeuse en surface le lendemain afin de broyer l’herbe qui aura légèrement séché.

Vous pouvez également réduire le nombre de tontes en mettant en place des prairies fleuries, ou en ne tondant que certaines zones, surtout si vous avez un grand jardin. Amusez-vous à créer des espaces de jeux et des promenades : effet romantique garanti !

J’utilise les branchages

On n’y pense pas suffisamment, mais il n’est pas toujours nécessaire d’utiliser ou de se débarrasser des branchages du jardin. En effet, des tas de branchages disposés à des endroits stratégiques (et qui ne vous dérangent pas) permettent de créer de véritable abris et zones d’accueil pour les auxiliaires du jardin : insectes, hérissons, reptiles, musaraignes. Ces animaux, loin de vous nuire, vous rendrons de nombreux service en se nourrissant des autres « nuisibles » tels que les limaces, les pucerons, les escargots et d’autres envahisseurs plus petits !

Utilisez également vos bois morts, branchages et autres déchets pour créer des buttes de culture et vous lancer dans une nouvelle aventure au jardin !

J’élève des poules

Une poule pondeuse peut picorer jusqu’à 150 kilos de déchets par an (et pondre environ 150 œufs sur la même période !). Le plus intéressant est également qu’elle va se nourrir des déchets de la cuisine qui ne vont pas forcément au composteur (comme les restes de repas, surtout carnés).

Les fientes de poules sont également un excellent engrais pour votre jardin : pensez à les récupérer.

Prévoyez un parcours fermé pour vos poules ou protégez votre potager pour éviter qu’elles ne viennent gratter dans les jeunes plans du jardin.

Choisissez des races rustiques et traditionnelles, adaptées à votre région.

 

Je crée ma déco « récup’ extérieure »

Le jardin est un formidable lieu de création et de réutilisation. Laissez libre cours à votre imagination et fabriquez vos meubles d’extérieur, vos jardins verticaux, vos systèmes d’arrosage, vos jardinières… 

Idées de fabrication avec des matériaux de récupération
  • un bac à compost avec des palettes,
  • une serre avec des fenêtres récupérées sur un chantier,
  • un jardin suspendu avec des boites de conserve, ou d’autres objets plus insolites comme des bottes en caoutchouc, des boites de thé…
  • des arrosages en goutte à goutte avec des bouteilles en plastique retournées,
  • un meuble de rangement des outils de jardin avec une palette fixée verticalement,
  • des godets de semis dans des boîtes d’œufs, des pots en papier journal, les barquettes de fruits en plastique, les briques alimentaires…

Pour aller plus loin

 

Afin de limiter encore la production de déchets verts dans votre jardin, nous pouvez choisir des variétés « couvre-sol » pour limiter les désherbages, ainsi que des variétés à croissance lente. Pensez aussi, dans le même but, à limiter les arrosages et les engrais dans les zones qui n’en ont pas un besoin vital.

Pour votre potager, réalisez vos propres semis ou achetez des plans produits localement.

Et si vous n’avez pas de jardin individuel (dans ce cas, merci d’avoir lu toute cette page ☺), pensez au compostage et poulailler collectif qui vous permettent de partager ces équipements avec vos voisins !

 

Sur le compost
Sur l'élevage de poules
Sur le broyage paillage